Résumés du numéro 20 - 2020

La notion de culture entre l'arabe et le français quelle différence

Dr Fares al Ameri

Cet article met en lumière l'origine terminologique du mot culture en français et en arabe. Il s'agit de chercher, dans les deux langues, l'origine du mot culture et de retracer l'histoire de son évolution sémantique. Il est important de montrer que culture appartenait auparavant à un domaine linguistique et sémantique tout à fait différent de celui d'usage actuel. Il faisait, en français, partie de domaine du labour et de travail de la terre. Quant à son origine en arabe, le mot culture était, parmi d'autres significations différentes de même terme, plutôt lié à l'artisanat des épées et des poignards.

***

The notion of culture between Arabic and French which difference

This article highlights the terminological origin of the word culture in French and Arabic. It is a question of searching, in both languages, the origin of the word culture and to trace the history of its semantic evolution. It is important to show that culture previously belonged to a linguistic and semantic domain quite different from the one of current use. In French it was part of the field of plowing and working the land. As for its origin in Arabic, the word culture was, among other meanings of the same term, rather related to the craft of swords and daggers.

Lire l'article ... PDF ▼

N° 20 / 2020

Le Passé simple de Chraïbi soubassements d’une révolte précoce

Dr Abdelhak Bouazza

Le présent article est une tentative de s’arrêter de près sur les facteurs objectifs et subjectifs qui ont concouru à l’écriture du "Passé simple", roman de dissidence par excellence écrit en 1954 par l’écrivain marocain Driss Chraïbi. C’est une étude contextuelle et biographique qui cherche en amont du texte, les éléments extratextuels pertinents susceptibles d’éclairer le parcours de l’élaboration d’un roman considérée aux dires de son auteur, comme une bombe lancée à une société hypocrite et rétrograde. Il revient de prospecter, en étudiant notamment à la manière de Taine, le moment et le milieu de cette élaboration. Des éléments biographiques à la manière de Sainte-Beuve sont également appelés pour compléter le tableau d’une révolte à un moment où les marocains ne s’attendaient jamais que des flèches les plus meurtrières soient décochées par un des leur.

***

Le Passé simple of Chraïbi foundations of an early revolt

This article is an attempt to look closely at the objective and subjective factors that contributed to the writing of Le Passé simple, a dissident novel written in 1954 by the Moroccan writer Driss Chraïbi. It is a contextual and biographical study which seeks upstream of the text, the relevant extratextual elements likely to shed light on the development of a novel considered according to its author, like a bomb launched at a hypocritical society and retrograde. It comes down to prospecting, studying in particular in Taine's way the time and the environment of this elaboration. Biographical elements in the manner of Sainte-Beuve are also called to complete the picture of a revolt at a time when Moroccans never expected that the deadliest arrows would be shot by one of their own.

Lire l'article ... PDF ▼

N° 20 / 2020

La négritude contestation et restauration du patrimoine

Dr Moussa Camara

La mouvance scripturaire des poètes de la négritude prend deux directions complémentaires. L’une repose sur la révolte des pionniers du mouvement contre les injustices du système colonial. Ce qui passe par la dénonciation des écarts de ce système reposant sur le mensonge, la terreur et l’exploitation à tous les niveaux : politique, économique, social, religieux et culturel. L’autre veine consiste à rétablir la vérité longtemps occultée, par la réhabilitation du patrimoine bafoué de l’Afrique. Ce qui passe par la revalorisation de l’histoire, de la culture et de la civilisation des peuples Noirs et des peuples de l’Afrique de manière générale qui n’ont rien à envier aux autres civilisations du monde. A travers leur écriture, René Maran, Amé Césaire, Léopold Sédar Senghor, Léon Gontran Damas et David Diop s’inscrivent dans cette double posture.

***

Negritude protest and restoration of heritage

The scriptural movement of the negritude poets takes two complementary directions. One is based on the revolt of the pioneers of the movement against the injustices of the colonial system. This involves denouncing the deviations of this system which is based on lies, terror and exploitation at all levels: political, economic, social, religious and cultural. The other vein consists in reestablishing the long concealed truth, by the rehabilitation of the scoffed heritage of Africa. This involves revaluing the history, culture and civilization of the Black peoples and the peoples of Africa in general who have nothing to envy to other civilizations in the world. Through their writing, René Maran, Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor, Léon Gontran Damas and David Diop subscribe to this double posture.

Lire l'article ... PDF ▼

N° 20 / 2020

Influence et présence des termes arabes dans la langue française

Pr Hadj Dahmane

L’objet de notre étude aspire à retracer les liens lointains des deux langues, à savoir l’arabe et le français, qui se sont croisées et influencées. En effet, l’expansion extraordinaire de la religion musulmane et donc de l’arabe sur un territoire qui s’étendra en moins de deux siècles de l’Atlantique à l’Indus a été à l’origine d’influence certaine. La langue arabe, dès le moyen âge, s’est trouvée au contact avec les langues de l’Occident, lors de la fondation des Dynasties andalouses en Espagne à partir du VIIIe siècle, puis au cours des croisades, et vers le XIIIe siècle, à la Cour de Frédéric II de Hohenstaufen en Sicile. Le monde de la science arabe y était aussi largement représenté par des grands savants qui vivaient en Sicile mais aussi à Naples, à Tolède, à Grenade et à Séville. C’est surtout par le nombre considérable de traductions élaborées entre le VIIIe et le XIIIe siècle, d’abord du grec à l’arabe, puis de l’arabe au latin et donc aux langues issues du latin telle que la langue française que l’on peut mesurer tout ce que l’Occident doit à la science arabe et le rôle joué par les sciences arabes dans l’évolution de la civilisation humaine. Dans cette étude, on s’intéressera aux relations historiques qui existent depuis des siècles entre l’arabe et le français et qui se manifeste en particulier dans le lexique scientifique.

***

Influence and presence of Arabic terminology in French language

Our study aims to track the old links between Arabic and French languages which meet and influence each other. Actually, the main source of this influence started with the huge and the great expansion of Islam, hence, the expansion of the Arabic language in different places for at least two centuries from the Atlantic Ocean to the Indus. Consequently, the Arabic language has become opened to occidental languages since the Middle Ages; in other words since the establishment of the first Andalusia governors in Spain from the eighth century and during the Crusades and about the thirteenth century, during the age of Frederick II Hohenstaufen in Sicily. The Arabic sciences were also widely represented by the great scholars, who lived in Sicily and also in Naples, Toledo, Granada, and Seville, as well as by the huge number of translated works between the eighth and thirteen century from Greek to Arabic and from Arabic to Latin. That is to say, to the French language since it is derived from Latin. One may notice how much the West benefits from the East and the role of the Arabic sciences in the development of human civilization. In this study, we will discuss the historical relations between Arabic and French that dated back to centuries and which appear exceptionally in the scientific linguistic dictionary.

Lire l'article ... PDF ▼

N° 20 / 2020

Présence de figures mythiques dans la poésie arabe moderne

Dr Massyla Dieye

L’objectif de cet article est de traiter l’importance de la mythologie dans la poésie arabe moderne. Les figures mythiques constituent une riche source d’inspiration et un important moyen d’expression utilisés par les auteurs avant-gardistes de la poésie arabe moderne. En effet les précurseurs de cette forme de poésie soutiennent que les moyens d’expression de la poésie Classique hérités des anciens ne peuvent exprimer les sentiments enfouis dans le subconscient des jeunes poètes arabes; alors que les figures mythiques permettent à l’homme moderne de donner son avis sur le sens de la vie l’univers l’existence les valeurs etc. Les principaux poètes qui ont le plus utilisé les figures mythiques sont Abd al Wahab al Bayati Badr Shakir as Sayyab.

***

Presence of mythical figures in modern Arabic poetry

The purpose of this article is to treat the importance of the Mythology in Modern Arab Poetry. The mythical figures make up an important medium of expression used in the Modern Arab Poetry. In fact, the pioneer of Modern Arab Poetry argues that the classical poetic way of expressing heritated from the preceding generations cannot no more express ideal feelings hided in the subconscious of contemporary poets. Whereas the use of mythical figures allows the modern man to show his vision of live, universe, existence, values, imagination, inspiration, etc. The main poet Arab which use the mythical figures in their poems are: Abd al-Wahâb Al-Bayati, Badr Shakir As-Sayyâb, Salâh Abd As-Sabûr.

Lire l'article ... PDF ▼

N° 20 / 2020

La réinterprétation du patrimoine vestimentaire à l'ère de la mondialisation

Dr Hana Krichen

Dans les années 1960, le monde de la mode a pris un tournant spectaculaire ; commençant par l’explosion d’un prêt-à-porter de masse, pour arriver à une universalisation indomptable du vêtement. L’exubérance et la luxuriance des costumes traditionnels ont cédé la place pour le minimalisme et le monde vestimentaire s’est permis des inédits transcendants. Cette décennie révolutionnaire, en termes de la mode, a fait également exploser le mouvement de réinterprétation vestimentaire. C’est une procédure de création qui vise à innover et actualiser un vêtement traditionnel, à la recherche d’une union particulière entre le patrimoine vestimentaire et la création contemporaine. Dans la présente étude, nous essayons d’éclaircir les différents aspects de ce concept contemporain, qui entretient un rapport complexe et épineux avec la notion de "tradition".

***

The reinterpretation of the clothing heritage in the era of globalization

In the 1960s, the world of fashion took a spectacular turn; starting with the explosion of ready-to-wear, to reach an indomitable universalization of clothing. The exuberance and luxuriance of traditional costumes gave way to minimalism. Thus, the clothing world has allowed itself transcendent novelties. This revolutionary decade, in terms of fashion, also exploded the movement of reinterpretation of clothing. It is a creative process that aims to innovate and update a traditional garment, in search of a particular union between the clothing heritage and contemporary creation. In the present study, we try to clarify the different aspects of this contemporary concept, which has a complex and thorny relationship with the notion of "tradition".

Lire l'article ... PDF ▼

N° 20 / 2020

Le théâtre patrimoine didactique de langue en Côte d'Ivoire

Dr Fanny Losséni

En Côte d'Ivoire, le français académique s'est mué en une sorte de langue propre aux ivoiriens appelée le "français ivoirien" qui est parlée dans les rues et même dans les écoles. Le français ivoirien est une transformation syntaxique de la langue française académique avec un mélange de mots empruntés aux langues du terroir, à l'arabe, à l'anglais etc. Son omniprésence dans les écoles est en partie liée au système d'enseignement qui néglige certaines matières littéraires comme le théâtre. Or l'étude théâtrale si elle est bien exploitée, apparait comme un patrimoine didactique qui stimule l'intérêt des élèves pour la langue française académique. Il améliore aussi le débit de la parole et permet l'emploi d'un vocabulaire adéquat. Alors, l'étude théâtrale doit être valorisée dans les écoles ivoiriennes afin d'améliorer davantage le niveau de langue française des élèves.

***

Theatre educational heritage of language in Côte d'Ivoire

In Côte d'Ivoire, academic French has evolved into a kind of Ivorian language called "Ivorian French" that is spoken in the streets and even in schools. Ivorian French is a syntactic transformation of the academic French language with a mixture of words borrowed from local languages, Arabic, English etc. Its ubiquity in schools is partly relating to the educational system, which neglects certain literary subjects such as theatre. However, theatrical study, if well exploited, appears as a didactic heritage that stimulates students' interest in the French academic language. It also improves the flow of speech and allows the use of an adequate vocabulary. Therefore, theatrical study must be valued in Ivorian schools in order to improve the Level of French Language of students.

Lire l'article ... PDF ▼

N° 20 / 2020

Quelques éléments de la diversité dans le conte populaire marocain

Abdelaaziz Mimi

La société marocaine est caractérisée par une forte dynamique de diversité culturelle et linguistique. La culture marocaine est de ce fait, hétéroclite en présentant des sous-cultures ou cultures locales ayant chacune des particularités spécifiques : linguistiques, ethniques, religieuses, raciales, etc. La diversité de la société marocaine est liée aussi à ses composantes berbère, arabe, musulmane, juive, africaine et andalouse. Ce Melting pot donne au Maroc une grande richesse culturelle que l’on peut constater d’ailleurs à travers sa littérature populaire et surtout dans ses contes et ses légendes. Les contes populaires démontrent facilement la structure d’une société et l’originalité d’une aire culturelle, c’est cette notion qui sera traitée ici dans cet article. A savoir comment cette diversité de la société marocaine se manifeste-t-elle et se traduit dans les contes populaires en rapport avec leurs milieux et leurs origines géographiques, historiques et culturelles.

***

Some elements of diversity in the Moroccan folk tale

Moroccan society is characterized by a strong dynamic of cultural and linguistic diversity. The Moroccan culture is thus heterogeneous by presenting sub-cultures or local cultures with each specific particularity: linguistic, ethnic, religious, racial, etc. The diversity of Moroccan society is also linked to its Berber components, Arab, Muslim, Jewish, African, and Andalusian. This Melting Pot gives Morocco a great cultural richness that can be seen elsewhere through its popular literature and especially in its tales and legends. Folktales easily demonstrate the structure of a society and the originality of a cultural area; it is this notion that will be treated here in this article. To know how this div diversity of Moroccan society manifests itself and is expressed in the folktales of our corpus in relation to their environments and their geographical, historical, and cultural origins.

Lire l'article ... PDF ▼

N° 20 / 2020

Les sources du Mouridisme en français

Dr Maguèye Ndiaye

La recherche sur le Mouridisme dans les sources en français est, souvent, caractérisée par un certain nombre de problèmes. Les principaux problèmes, entre autres, sont : le manque d’objectivité, si l’on considère les sources coloniales, le problème de barrière linguistique qui empêche beaucoup de chercheurs à accéder à l’œuvre du fondateur du Mouridisme et de celle de ses biographes attitrés, toutes écrites en arabe, le manque de culture en sciences islamiques et la confusion faite entre les réalités socio-culturelles et religieuses orientales et méditerranéennes et les réalités des sociétés subsahariennes culturellement très différentes.

***

The sources of Mouridism in French

Research on Mouridism in French sources is often characterized by a certain number of problems. The main problems, among others, are: the lack of objectivity, if we consider the colonial sources, the problem of linguistic barrier which prevents many researchers from accessing the work of the founder of Mouridism and that of his biographers accredited, all written in Arabic, the lack of culture in Islamic sciences and the confusion made between the socio-cultural and religious realities of Eastern and Mediterranean and the realities of culturally very different sub-Saharan societies.

Lire l'article ... PDF ▼

N° 20 / 2020

M. Bamba Sall un pionnier de l’enseignement arabo-islamique du Sénégal

Dr Babacar Niane

Un des pionniers de l’enseignement arabo-islamique, Mouhamad Bamba Sall a joué un rôle primordial dans la diffusion de l’Islam et de ses préceptes au XIXe siècle au Sénégal. Originaire du Fouta Toro (Nord du pays) où son arrière-grand-père avait quitté pour se diriger à l’intérieur du pays, Saloum fut leur domaine de prédilection. Alors, après un long périple à la recherche du savoir, il rentra au bercail avant de fonder son fameux foyer historique et religieux qu’est Bamba d’où son nom de Mouhamad Bamba Sall. Enseignant hors pair, il marqua son empreinte d’une manière indélébile grâce à l’action dynamique de son école arabo-islamique que le Saloum oriental n’ait jamais connue. Ce foyer religieux d’une grande envergure fut le point de convergence de beaucoup de talibés de cette contrée et des régions limitrophes. Même si l’enseignement coranique occupait le devant de la scène, il faut signaler que l’enseignement religieux et littéraire était non négligeable.

***

Mouhamad Bamba Sall a pioneer of Arab-Islamic education in Senegal

Mouhamad Bamba Sall, who was one of the pioneers in the Arab-Islam teaching field in the 19th century, has played a paramount role in the spreading of Islam and its precepts in Senegal. His lineage is to be located in Futa Toro (North of Senegal) - a place his fore grandfather left to migrate in the inner Senegal, especially in the area known as Saloum. After he journeyed for a long while in search of knowledge, he decided to go back to his native land and founded his renowned historic and religious teaching center called Bamba. The school name Bamba will stick to his very name and determine how he will be later known as Mouhamad Bamab Sall. He was an outstanding teacher as his contribution and dynamism to his teaching center made the school known throughout the entire Eastern Saloum at that time. That teaching center was a great religious meeting place for students who would come from far and wide. What needs to be stressed is that besides the Qur’an, which was the most important aspect of the teaching programme, religious and literary teachings were not at all overlooked.

Lire l'article ... PDF ▼

N° 20 / 2020

Amour courtois des troubadours et amour soufi l’importance de la femme

Dr Natália Nunes

Les chansons d'amour des troubadours, notamment de la littérature galaico-portugaise, sont celles que mieux reflètent l’influence de la littérature hispano-arabe, où la Dame (Aimée) s’approche de Dieu. Le mythe de Layla et Majnûn, aussi bien que le "Traité de l'Amour" d'Ibn Arabi, démontrent qu’il y a un rapport étroit avec l'amour platonique, en existant des ressemblances et des différences entre l'amour soufi et l'amour courtois, acquérant celui-ci un aspect divin, où la relation avec la femme (Aimée) est semblable à la relation du soufi avec Dieu.

***

The Courtly love of troubadours and the Sufi love The importance of women

The troubadours' love songs, especially from Galaico-Portuguese literature, are those that best reflect the influence of Hispano-Arab literature, where the lady (the beloved) draws near to God. The myth of Layla and Majnûn, as well as Ibn Arabi's "Treatise on Love", demonstrate that there is a connection with platonic love, existing similarities and differences between Sufi love and Courtly love, acquiring a divine aspect, where the relationship with the woman (the beloved) is similar to the relation of the Sufi with God.

Lire l'article ... PDF ▼

N° 20 / 2020

Patrimoine culturel chez Aminata Sow Fall et Remy Medou Mvomo

Dr Marcel Taibé

La présente contribution a pour but de démontrer comment Aminata Sow Fall et Remy Medou appliquent les techniques narratives endogènes pour mettre en vedette la compétitivité des cultures africaines en temps de crise. Ce texte s’inscrit dans la défense et l’illustration des civilisations africaines. En partant des méthodes poétique et comparatiste, la réflexion identifie les procédés narratifs propres à l’imaginaire africain. En prenant appui sur l’esthétique de l’enracinement, le premier axe montre la nécessité pour les personnages d’appliquer les savoirs endogènes en temps de crise. La pratique des cultures africaines par les héros romanesques en constitue la deuxième partie. L’appropriation des savoirs endogènes aboutit au développement, rural, preuve de la compétitivité des savoirs locaux et de la performance des héros. Toutefois, le travail répertorie les difficultés auxquelles se heurtent les savoirs locaux. La perception dogmatique de la tradition, l’acculturation de la masse et le refus de financement des projets inspirés des savoirs locaux sont quelques difficultés qui compliquent l’essor desdits savoirs. C’est pourquoi en dernière analyse, le travail s’intéresse aux enjeux et défis. Il importe à l’intelligentsia africaine de valoriser le patrimoine culturel africain en cette ère de mondialisation.

***

Cultural heritage in Aminata Sow Fall and Remy Medou Mvomo

This paper aims at showing how Aminata Sow Fall and Remy Medou Mvomo apply endogenous narrative techniques to highlight the competitiveness of African cultures in times of crisis. It promotes and compaigns for African civilizations. Based on poetic and comparative methods, it identifies narrative process peculiar to African imaginary. Grounded on the aesthetic of root, the first section focuses on the need for characters to make use of endogenous knowledge in times of crisis. The second section dwells on the practice of African cultures by the characters of the novel. The appropriation of endogenous knowledge leads to rural development. That shows the competitiveness of local knowledge and the performance of the heroes. However, this paper sorts out stumbling-blocks hampering local knowledge namely dogmatic perception of tradition, people’s acculturation and refusal to fund projects inspired by local knowledge . That is why the last section analyses stakes and challenges. The African intelligentsia needs to valorize African cultural heritage in this globalization era.

Lire l'article ... PDF ▼

N° 20 / 2020

L’Afrique humanisée dans L’Africain de J.M.G Le Clézio

Dr Achille Carlos Zango

"L’Africain" est un roman autobiographique dans lequel Le Clézio entreprend, par le biais de la mémoire, un témoignage sur son passage en Afrique durant son enfance. Dans ce retour formateur, marqué par de nombreuses découvertes, on y voit également une ambition chez l’auteur de corriger l’image biaisée de l’Afrique. En analysant ce retour et ces images, on se retrouve au cœur de la narratologie et de l’imagologie qui nous permettront de comprendre que l’auteur de "L’Africain" a fait ce témoignage pour comprendre la part de l’Afrique dans son identité plurielle et surtout exposer l’image humaniste du vieux continent.

***

Humanized Africa in L’Africain by J.M.G Le Clézio

The novel "L’Africain" is an autobiography in which the author Le Clezio undertakes through the memory a testimony on his stay in Africa at his tender age. In this literary account full of discoveries, one can perceive an auctorial ambition to correct the blackmailed image of Africa. While bringing these corrections under serious critical analysis, one finds himself in the stream of narratology and imagology, which would be of help to understand that the novelist makes this testimony in order to propose that, Africa should not be apprehended in a mono-sense, but in his plural-identities, and above all to expose the humanist image of the eldest continent.

Lire l'article ... PDF ▼

N° 20 / 2020

Téléchargez le N° 20 RAR ▼