Résumés du numéro 02 - 2004

Le concept de wihdat el wujud chez Ibn Tophaïl et Moïse de Narbonne

Abdelmadjid Aboura

Nous allons essayer d’aborder la question de l’Altérité et de spiritualité levant quelques voiles sur cette question de l’Unité de l’existence vue sous l’angle de l’Altérité. Nous irons de la simple étymologie à la redéfinition de l’Altérité dans le domaine de la théosophie, puis dépassant le conflit Alter - Ego nous conclurons notre exposé sur la grande problématique de l’Altérité : repenser l’Altérité qui longtemps fut considérée de l’exclusivité des sciences anthropologiques.

Lire l'article ... PDF ▼

N° 02 / 2004

La spiritualité aujourd'hui ou la voie du juste milieu

Cheikh Khaled Bentounès

La religion, dans ce qu'elle a d'essentiel, de spirituel, n'a de sens que si elle relie l'homme à l'Absolu. Elle l'invite par une expérience vivante et intime, réconciliant le corps et l'esprit, à s'éveiller aux réalités subtiles. Pour se parfaire en l'homme, elle a besoin d'un cheminement balisé, fruit de l'expérience, de la sagesse et de la connaissance de ceux qui l'ont devancée. C'est par cette transmission fidèle et complète, que l'homme se rattache aujourd'hui à cet héritage précieux et fécond. C'est le lieu de ressourcement où se perpétue la transmission de la tradition vivante d'une génération à une autre.

Lire l'article ... PDF ▼

N° 02 / 2004

Altérité et dyade islamique

Ghawthy Hadj Eddine Sari

L'altérité est loin d'être un concept universel, le caractère de ce qui est autre, qualité essentielle ou différences, ne se situe pas toujours dans le même champ de réflexion dans les cultures et langues. La connaissance et reconnaissance d'autrui présente deux aspects de la conscience de l'être, deux cheminements, parfois disjoints, alternativement le plus souvent, l'itinéraire du soi au moi et l'aller vers l'autre. Je situerais cette approche de l'altérité dans la fonction de "barzach" du "'aql" humain.

Lire l'article ... PDF ▼

N° 02 / 2004

Islâm, Imân, Ihsân idéologème du roman dibien

Dr Rachida Simon

S'inscrivant en droite ligne dans le contexte d'une filiation rhétorique et sémantique qui se rattache à l'aire culturelle de l'arabe et de cette religion-culture qu'est l'Islam, l'aventure de l'écriture chez Mohammed Dib puise son originalité et sa force dans l'humus et le génie de la langue maternelle. La présence massive du texte coranique plus ou moins intimement fondu dans le récit de fiction, interpelle quant à elle par sa forte prégnance, et par l'impact que son infiltration a sur l'écriture de par cette disposition remarquable à étoiler le texte, qui pointe le Coran comme le modèle que l'auteur donne à son écriture.

Lire l'article ... PDF ▼

N° 02 / 2004

Téléchargez le N°02 RAR ▼